08Dec

"L'homme spirituel, au contraire, juge de tout et il n'est lui-même jugé par personne." (1 Corinthiens 2, 15)

Qui est l'homme spirituel? Notre esprit habité et édifié par le Saint Esprit. L'homme spirituel est édifié, grandit par la Parole et par la communion intime avec le Saint Esprit. Le jugement porté par l'homme spirituel est fondé sur la connaissance spirituelle de la Parole, la sagesse, le discernement qui lui vient non des hommes, mais de Dieu. 

La Parole communique la volonté et la pensée de Dieu. La Parole est cette épée dont nous parle le Seigneur. La Parole est ce juge de paix, infaillible qui n'appelle aucune contradiction, car exprimant la Vérité. La Parole expose ce qui est caché à la Lumière. La Parole révèle les intentions des coeurs. La Parole est Esprit et Vie. 

La sagesse divine vient en contradiction avec la sagesse de l'homme. L'homme tient une forme de sagesse imparfaite de ses raisonnements philosophiques. L'homme raisonne oui. "Cogito ergo sum" ; "Je pense donc je suis" nous déclare René Descartes, philosophe. Cette assertion logique procède de sa réflexion. Or, cette capacité humaine de réflexion est un danger pour l'homme. Cette réflexion, issue d'une intelligence obscurcie, est ce moyen, par lequel s'exerce le libre arbitre. Or le libre arbitre, s'appuyant sur une conscience non éclairée, charnelle, conduit bien souvent l'homme sur des chemins hasardeux le précipitant vers la mort. LE LIBRE ARBITRE EST UNE MALEDICTION, UN CADEAU EMPOISONNE. En effet, si ta conscience se trouve dans les ténèbres, car non éclairée par la Parole, alors elle ne pourra considérer que ce qu'elle connaît : les ténèbres. 

Le discernement est l'intelligence des situations. Il ne s'agit pas ici du don spirituel du "discernement des esprits". Le discernement s'amplifie et grandit en nous,  au travers des épreuves, des combats que nous avons à livrer, de ce que nous expérimentons à l'école du Saint Esprit, à l'école de la Vie. La Parole édifie, nourrit le discernement. Le discernement est cette maturité spirituelle à laquelle devrait aspirer tout enfant de Dieu afin de devenir véritablement disciple du Seigneur. 

Le jugement spirituel s'appuie donc sur La Parole et s'exerce au moyen d'une conscience éclairée et du discernement qui en procède. 

Apôtre Raphaël LAUNOIS

Ministère International Amour et Compassion - MIAC

Mel : ministere.int.amour.compassion@gmail.com

En savoir plus  
05Dec

"Car la folie de Dieu est plus sage que les hommes et la faiblesse de Dieu plus forte que les hommes." (1 Corinthiens 1, 25)

La sagesse de l'homme et la sagesse de Dieu sont antinomiques. Les pensées de l'homme et les pensées de Dieu sont contraires. La vie selon Dieu, en Christ, et la vie selon ce monde sont opposés : il n'y a rien de commun entre eux. 

Tandis que Dieu pense et promeut le pardon qui ne retient pas l'offense, l'homme, se fiant à son coeur endurci, pense rancune et promeut la vengeance. Tandis que Dieu promeut l'unité dans la diversité, l'homme promeut le repli communautaire pensant illusoirement qu'il est un gage de sécurité. Tandis que Dieu, dans son Amour, est anthropocentrique, l'homme, par son orgueil, est egocentrique. Tandis que Dieu livre son Fils pour réconcilier l'humanité avec Lui-même, l'homme divise pour mieux régner.

Dieu est Esprit. L'homme, sans Dieu, est fait de chair et de sang. Dieu est parfait ; l'homme est imparfait. Dieu est illimité dans ses possibilités et sa puissance ; l'homme est limité en tout point. Dieu est source de clarté, de lumière ; le monde est source de confusion, de ténèbres. Dieu est éternité ; l'homme est semblable à une vapeur. Dieu est réalité ; le monde est illusion. Dieu est vérité ; le monde est mensonge. Les pensées et la sagesse de Dieu sont spirituelles par essence ; les pensées et la sagesse de l'homme sont charnelles par essence. 

La communion parfaite entre l'homme et l'Eternel Dieu créateur fut rompue lorsque, par la désobéissance, la connaissance du bien et du mal pénétra le coeur et les pensées de l'homme. Pourquoi Dieu fit interdiction à Adam et Eve de manger du fruit de cet arbre? Parce qu'Il les aimait tant et qu'il ne voulait pas qu'ils se perdent et se corrompent. Par son omniscience, Dieu savait les conséquences engendrées par cet acte et Il en fut chagriné. Pour apaiser les douleurs de son coeur rempli d'Amour surabondant, Il décida de se manifester en chair, en la personne du Fils, pour annuler les effets et conséquences de cet acte transgressif. Le Fils, le Verbe incarné, mourut, dans son humanité, par la crucifixion de sa chair. Il paya ainsi le prix de la réconciliation à ta place afin que la communion soit restaurée. Par la désobéissance d'Adam, le péché est entré dans le monde ; par l'obéissance du nouvel Adam, Jésus, la grâce a surabondé et les effets du péché effacés. 

La Parole, qui nous a été laissée en merveilleux héritage, révèle la pensée de Dieu mais elle ne peut être réellement, profondément comprise que par l'esprit. Laisse toi conduire par le Saint Esprit dans les eaux profondes de cette Parole afin de recouvrer la vitalité spirituelle du commencement. Par cette Parole qui rééduquera ton âme à penser comme Dieu, tu retrouveras la joie et les délices d'une communion éternelle.

Apôtre Raphaël LAUNOIS

Ministère International Amour et Compassion - MIAC

Mel : ministere.int.amour.compassion@gmail.com


En savoir plus