11Dec

"Maintenant, ce que je vous ai écrit, c'est de ne pas avoir de relations avec quelqu'un qui, tout en se nommant frère, serait débauché, ou cupide, ou idolâtre, ou insulteur, ou ivrogne, ou accapareur, et même de ne pas manger avec un tel homme." (1 Corinthiens 5, 11)

Le mot relation suggère le lien. Or, un lien peut être spirituellement toxique et, si vous n'êtes pas suffisamment affermis en Christ, affectés potentiellement votre esprit, votre âme. Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs. Il est important pour notre marche avec le Seigneur de nous préserver du monde, de ses influences, de ses souillures afin de pouvoir parler au monde, lui amenant la Lumière de Christ qui doit briller par nous. C'est cela vivre dans le monde mais être spirituellement retranché de ce monde.

La religiosité, étouffant la vitalité de notre esprit par la somnolence qu'elle lui procure, amène l'esprit du monde au sein de l'assemblée des enfants de Dieu. Le réveil commence par chacun d'entre nous. Un esprit vigilant et réveillé saura, par la sagesse et le discernement de l'Esprit, éviter les pièges tendus par le diable pour notre chute. Le Saint Esprit nous rendra capable d'éprouver les esprits afin de savoir s'ils viennent de Dieu. Un esprit réveillé vomit spirituellement le monde, ses influences, ses philosophies, ses idéologies et s'en tiendra éloigné pour préserver sa relation avec Christ. Un chrétien vit certes dans le monde mais ne se mélange pas avec le monde. Il est la lumière du monde.

Si un homme ou une femme se déclare être en Christ, alors ses oeuvres en porteront témoignages, par la manifestation des fruits de l'Esprit. Nous parlons ici de constance, d'habitude. Il peut arriver qu'un chrétien, par manque de vigilance, dérape, fasse une sortie de route, mais cela est ponctuel et ne saurait déterminer ce qu'il est dans les profondeurs de l'Esprit. Nous sommes faits de chair et de sang et sommes donc, par nature, faillible. C'est pourquoi, le Seigneur nous exhorte à ne point ouvrir de brèches à Satan, en demeurant spirituellement vigilants. 

La fréquentation peut être éphémère et n'avoir aucune incidence. La relation suggère la durabilité car un lien se tisse, se renforce avec le temps. Pour demeurer en paix et être puissant en paroles et en actes, un chrétien ne devrait s'attacher qu'à Christ et, le cas échéant, à son conjoint. Comprenez bien. Pour porter la Parole de Christ au monde, nous sommes en contact avec le monde mais nous ne saurions avoir d'attachements avec le monde. 

La qualité de frère en Christ, au delà des discours ou déclarations, se révèle avec le temps, au milieu des épreuves. Un tel peut déclarer être ton frère, mais être en réalité un agent du diable, déguisé en ange de lumière. Prenons un exemple : Brutus était le fils de César. Ce lien affectif, familier était de nature à empêcher César de voir les complots de son fils Brutus contre lui.

L'amour fraternel se manifeste et se révèle à l'épreuve du temps. Faisons preuve de prudence et de patience avant de tisser les liens d'une relation avec autrui. Laissons le Saint Esprit rendre témoignage à notre esprit et le convaincre de l'identité spirituelle de nos interlocuteurs. Si cela match, alors pas de soucis, on peut aller de l'avant. S'il y a comme un blocage, une réticence spirituelle, alors il convient de s'abstenir. 

Apôtre Raphaël LAUNOIS

Ministère International Amour et Compassion - MIAC

Mel : ministere.int.amour.compassion@gmail.com

En savoir plus